Articles les plus consultés

27 mars 2007

Sculpture en stage


Didier Rousseau, ancien étudiant de l'atelier, organise un stage de sculpture sur marbre à Carrare(I), du 8 au 18 juillet 2007. Voir le site de l'artiste: http://www.rousseau-d.com/

Sculpture subversive

La sculpture, et l'art en général, étant des outils de subersion par excellence, le site réalisé à l'usage des étudiants de l'option sculpture est étroitement surveillé par "GIAL", le gestionnaire du parc informatique de la Ville de Bruxelles. Chaque ouverture du site à partir du réseau "brunettte"est agrémenté d'une fenêtre de contrôle. On est jamais si bien protégé que par soi même...

Sculpture en milieu naturel


Appel à candidatures : 5ème symposium d'intégrations en milieu naturel du 20 au 26 août 2007 à silly; ouvert à tous; 3 prix de 1250 €; dossiers à remettre avant le 31-05-07 à l'ASBL "Sites en Ligne", 22 rue Franz Gaillard à 1060 Bruxelles. Plus de renseignements sur le site : http://www.sitesenligne.be/

25 mars 2007

Sculpture in situ

Certains étudiants de l'option sculpture ont participé à un workshop sous la direction de Pierre Dessaer, du 5 au 25 mars 2007. En collaboration avec la commune de Saint Gilles (1060 Bruxelles), nous avons investi d'anciens locaux industriels pour y développer recherches et installations éphémères; voici les premières photos...


Petros DOURDOUFIS



Nazare MARDAGA



Agnieszka MATOWSKA



Simon SOMMA


Angelique WALKENAERE

Gema ARRANZ PRIETO


Avec nos plus vifs remerciement à la Commune de St Gilles (particulièrement la Régie Foncière) et à Michel Baudson (directeur de l'ARBA-ESA)...


...et à Pierre Dessaer.

24 mars 2007

Sculpture, culte et culture


" L'art et la religion : un vieux débat !

L'Académie royale des Beaux-Arts est une école réputée pour son alliance entre tradition et recherche contemporaine. Son atelier de sculpture a réalisé une oeuvre trônant maintenant dans la cour de l'hôtel de ville de Bruxelles. Elle n'est pas unanimement appréciée. Haute de 6 m, cette installation est intitulée « Les glaces éphémères », en référence aux glaces éternelles et en liaison avec le réchauffement climatique. Echevine ayant en charge les cultes, Chantal Noël (CDH) a vivement réagi en mettant en cause un aspect de cette oeuvre : une statue représentant un saint inséré dans un tambour et dont la tête a été coupée. Madame Noël estime qu'il s'agit là d'une oeuvre pouvant choquer des personnes attachées à la religion catholique. Pour rappel, cette installation a été commandée sous la précédente majorité par Henri Simons (Ecolo), mais la nouvelle échevine de la Culture Joëlle Milquet (C.D.H.) n'a pas cru bon d'empêcher l'installation d'une oeuvre qui, d'ailleurs, ne restera pas dans les mémoires..."

Bernard Rosenbaum – Bruxelles News (Numéro 281 du 9 mars 2007).


Ndlr : la statue en question a été récupérée en l’état dans une poubelle du Vieux Marché ; plein de commisération, l’artiste a choisi de trouver à ce saint anonyme un abri provisoire...

21 mars 2007

Sculpture sur glace








GLACES ÉPHÉMÈRES

Une tour qui fabrique de la glace en son sommet ; les glaçons produits régulièrement par la machine descendent par gravité en empruntant des itinéraires variés : diverses « machines artistiques et ludiques » bougent, tournent et sonnent lors de ces déplacements ; la glace roule, rebondit, heurte, glisse, pèse, presse, sonne, carillonne, gonfle, se teinte, fond, s’évapore…

En références aux « neiges éternelles », une installation temporaire qui produit de la glace et la transforme en énergie créatrice, avec en filigrane une référence à l’évolution climatique que nous vivons sans doute à notre époque.
Exposée dans la cour de l’Hôtel de Ville de Bruxelles du 1er au 11 mars 2007; un lieu de haute valeur symbolique pour notre institution : lieu de naissance et premières années d’activité pour notre école : l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles qui fêtera bientôt ses 300 ans (en 2011). Un lieu marqué par l’étoile : centre de la cité, mais aussi lieu marqué par la symbolique alchimique ; nous y pratiquons la transmutation de la matière et de l’énergie.

Cette création sera réassemblée dans les locaux de l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles (144, rue du midi à 1000 Bruxelles) à l'occasion de l'exposition des travaux de fin d'année du 20 au 30 juin 2007.
Les différentes interventions et la structure ont été réalisées par les étudiants sous la direction de Jean-François Diord et Mario Ferretti.


Sculpture sur béton


De nouveaux outils "intelligents" très performants sont apparus récemment sur le marché. Attention cependant aux dommages collatéraux, veuillez à bien utiliser les mesures de protection adéquates...