Articles les plus consultés

29 mai 2008

Sculpture verte

Déjà évoqué sur le site http://acasculpture.blogspot.com/2008/01/sculptures-machines-de-lle-de-nantes.html dans l'article consacré aux Machines de l'île de Nantes, le projet de "L'Arbre aux Hérons" poursuit son chemin.
Voir un article de l'hebdomadaire Le Point qui développe les "techniques vertes"envisagées : http://www.lepoint.fr/actualites-region/graines-du-monde/1556/0/247372

Sculptures de Camille Claudel


Retrospective Camille Claudel au Musée Rodin, du15 avril au 20 juillet 2008.

"Le musée Rodin ouvre de nouveau ses portes à Camille Claudel en lui consacrant une importante rétrospective, du 15 avril au 20 juillet 2008. Cette exposition rassemble l’essentiel de l’oeuvre de l’artiste avec plus de 80 sculptures en marbre, terre cuite, plâtre, onyx et bronze ainsi qu’une dizaine de gravures et dessins provenant de collections publiques et privées. Certains documents comme la correspondance de Rodin et Camille Claudel et des photographies d’époque accompagnent cet ensemble."
La page de l'expo sur le site du Musée Rodin : http://www.musee-rodin.fr/accueil.htm
Une critique trois étoiles du Télérama : http://www.telerama.fr/critiques/critique.php?id=29378
Le site de l'Association Camille Claudel (documentation très complète) : http://www.camilleclaudel.asso.fr/
Le Figaro publie un hors-série : Camille Claudel, La femme, l'artiste, l'insoumise. Douze journées clés dans la vie de l'artiste suivies de regards critiques, mars 2008. http://www.lefigaro.fr/culture/2008/04/15/03004-20080415ARTFIG00314--lire-et-a-voir-avec-le-hors-serie-du-figaro-.php

28 mai 2008

Sculpture et textile : Magdalena Abakanowicz


Grande exposition de l'artiste polonaise Magdalena Abakanowicz au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía (le "Reina Sofía"), le musée national espagnol d'art moderne et contemporain, à Madrid; du 13 mars 2008 au 16 juin 2008. Sur le thème "King's Arthur Court" l'artiste présente ses dernières sculptures mêlant acier inoxydable, résine et toile de jute; créatrice issue de la dynamique mouvance textile de l'est (très présente à la biennalle de Lausanne), elle s'est progressivement émancipée pour s'épanouir dans une expression sculpturale authentique et puissante; cela en alliant les matériaux des différentes disciplines.

Le site du musée : http://www.museoreinasofia.es/portada/portada.php
Le site de l'artiste : http://www.abakanowicz.art.pl/

Sculpture de jardins à Chaumont-sur-Loire


La 17ème édition du Festival des Jardins a pour thème : "Des jardins en partage". Du 30 avril au 19 octobre 2008.
"Tendances de l’édition 2008 : Inventions jardinistes, rigueur écologique et secrets partagés. Qu’ils nous entraînent aux frontières du rêve par la délicatesse de leur tracé, la profondeur de leur végétation, la subtilité de leurs parfums, ou nous ancrent, grâce à des propositions très concrètes, dans des préoccupations écologiques aujourd’hui communément partagées, les jardins du Festival 2008 ne cesseront pas de vous surprendre et aussi de vous apprendre comment embellir et comment protéger notre proche environnement. Ainsi les jardins issus du concours 2008 balancent-ils entre une infinie poésie ("Joy Division", "Nordic Dreams"...) et des préoccupations environnementales très concrètes ("Jardin poubelle", "Cocagne de jardin", "Éloge du compost"...) L’ouverture du Domaine favorise aussi, dès cette année, la mise en oeuvre d’idées nouvelles."
Le dossier en format pdf est à lui seul un catalogue : http://www.chaumont-jardins.com/site/page/accueil/DPjardins.pdf
Quelques articles dans la presse dont celui sans complaisance de Télérama : http://www.telerama.fr/critiques/critique.php?id=29057
Vidéo de l'édition 2007 sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/x1xi6a_festival-jardins-de-chaumontsurloir_ads

Sculpture en vidéo : Auguste Rodin

Ce film (découvert au décours du net) à propos de "La Porte de l'Enfer" de Rodin est l'exemple même du film didactique; et il ne faut y voir aucune critique : par la présentation structurée des composantes plastiques de l'œuvre et de son contexte historique, il favorise une "mise à plat" du sujet ; ce qui a le mérite d'apporter de nombreuses balises nécessaires avant tout débat. Le sujet n'est peut-être pas d'une actualité brûlante mais il permet de questionner la démarche créatrice du sculpteur. Ce film est réalisé par le CED, qui se définit comme "première initiative philanthropique et participative qui fédère des experts pour constituer un patrimoine gratuit de vidéos éducatives et culturelles visant à redonner la passion des savoirs" ; le site présente une offre variée dans le domaine des arts plastiques mais aussi dans les matières scientifiques; à trouver sur : http://canal-educatif.fr/index.htm
Ce film comporte deux parties; vous les trouverez sur le site http://www.canal-educatif.fr/videos/art/4/rodin/la-porte-des-enfers.html après inscription en ligne.

Après vision, une donnée essentielle brille par son absence, ni plus ni moins qu'ailleurs cependant; juste " comme d'habitude "; la composante technique est à peine effleurée : le bronze, le plâtre et tout est dit...Un peu trop rapidement peut-être. Autant les informations historiques apportées au travers de ce film affûtent le regard et permettent d'approcher le contenu, autant l'interprétation des intentions de l'artiste ne se mesure pas suffisamment au conditionnel de la technique : la réalité tangible de la main et de la matière. Ceux qui ont manié l'outil savent que tel ciseau, tel burin, tel marbre...induiront (de façon plus ou moins consciente chez le créateur) telle courbe, telle lumière...Ceux qui se sont adressé à un praticien (pratique très répandue à l'époque) ont pu avoir quelques (mauvaises?) surprises...Ceux qui ont moulé en plâtre, coulé en bronze leurs créations connaissent cette transformation, voire cette perte, qui marque chacune de ces étapes; ainsi chez Carpeaux par exemple, quel fossé entre la nervosité des petits modelages (Amélie de Monfort; pas les terres coulées) et " l'érosion " des grands bronzes... Quant aux groupes détachés des vantaux de la Porte de l'Enfer, il conviendrait sans doute d'approfondir cette étape : si l'on ne peut nier le "profit plastique" que Rodin tira de cet opération (c'est au travers de l'exploitation de ce genre d' "accidents" que l'on retrouve les grands créateurs), il faut aussi considérer les faits matériels dans leur évidente simplicité : les contingences de transport et surtout des opérations de moulage et de fonderie imposent le morcellement de réalisations de cette ampleur.

Les collections de Meudon, un complément intéressant à cette réflexion : http://www.musee-rodin.fr/meudon.htm

Les "abattis" de Rodin permettent de mieux comprendre sa méthode de travail : il monte et démonte certaines compositions à l'aide d'un "stock" de moulages. Et si le silicone avait existé à cette époque...

27 mai 2008

Fin de l'exposition Louise Bourgeois

Présentation de l'exposition Louise Bourgeois
L'exposition de Louise Bourgeois au Centre Pompidou se termine le 2 juin 2008; plus qu'une semaine pour visiter cette exposition majeure.
Consulter le dossier pédagogique de l'exposition : http://www.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-bourgeois/ENS-bourgeois.html

25 mai 2008

Sculptures de Marc Feulien


Poursuite de l'exposition Marc FEULIEN : l'illusion, le paysage - sculptures & Céramiques,
au Musée Ianchelevici et à la Salle carrée du Musée royal de Mariemont.
http://www.charleroi-museum.org/mba/code/fr/expo_feulien.htm
http://www.musee-mariemont.be/fr/expositions.php?page=feulien
Très peu de documents disponibles sur le net. Heureusement, il y a le catalogue...
Mentionnons quelques réalisations monumentales :
L'Eden (Espace culturel) à Charleroi, intégrant une sculpture de Marc Feulien; site du bureau d'architecture ayant participé à la rénovation : http://www.lhoas-lhoas.com/lhoas&lhoas.swf
Autre intégration monumentale à l'Espace Wallonie Charleroi (malheureusement aucun document correct) : http://www.aam.be/fr/edit_lvres_uni043.html
La collaboration (architecte Olivier Bastin; artistes associés : Jean-Claude Saudoyer et Edith Dekindt) à l'aménagement intérieur d'un restaurant "Le Yen"au 49 rue Lesbroussart à Ixelles est signalée dans un fascicule intitulé : "A la découverte de l'histoire d'Ixelles"; ce projet est couronné par le "Euro Belgian Award" pour la meilleure rénovation. (en recherche de documents).

24 mai 2008

Land art-sculpture, art-nature

Une "branche" de la sculpture fort dynamique. Marbre, bronze, terre, bois... et nature? Taille, fonte, modelage... et installation? Pour autant que la sculpture soit encore une question de matériaux ou de gestes. Pour autant que l'intitulé "sculpture" se comprenne au sens large de travail "dans, sur et avec l'espace".
Il est évident que l'approche art-nature ouvre à d'autres dimensions. Cette discipline (comme l'appelle certains) est "tombée" dans le domaine public : elle se consomme, elle s'enseigne, elle se pratique à tous les niveaux.

D'abord quelques nouveautés bibliographiques sur le thème du land art :


"Dialogues entre Nature et Architecture -Bob Verschueren", Editions Mardaga février 2008 par Colette Garraud.

« Au milieu d’un tapis de feuilles vertes, un quadrilatère de feuilles jaunes semble la projection lumineuse d’une fenêtre proche. Œuvre rigoureusement in situ (c’est-à-dire dont la forme se déduit de l’espace qui la reçoit et dont elle demeure indissociable), en relation étroite à l’architecture, recourant exclusivement au matériau végétal, fragile et éphémère… la plupart des traits essentiels du travail de l’artiste se trouvent là mis en place, jusqu’au jeu sur l’ombre et la lumière que l’on retrouvera quelquefois. »
Autre parution autour de son oeuvre :Bob Verschueren "Conversation avec Robert Dumas", aux Editions Tandem.
Bob Verschueren participe à l'exposition "NATURE ET SONS " au Chateau de Seneffe (B), du 27 avril 2008 au 26 novembre 2008 : http://www.chateaudeseneffe.be/aVenirDetail.php?id=227

"Avant Gardeners, 50 Visionaries of the Contemporary Landscape" , ed.Thames & Hudson, mars 2008 de Tim Richardson.


"Enclosure" : Andy Goldsworthy, Introduction by James Putnam, ed. Thames & Hudson.


Une exposition à Annecy : photos et installations de Bruno Marion et Laurent Thomas.



Sans oublier les rencontres « Arts Nature », déjà évoquées précédemment, de juillet à mi septembre 2008, qui en sont à leur deuxième édition : http://www.horizons-sancy.com/dyn/index.php?aff=articles.detail&IDA=4377&IDR=636 Les projets des artistes sont visibles sur le site. Avec, entr'autres, la participation d'Olivier Delarozière dont le travail de structures est passionnant; développement sur son site http://www.woodstacker.net/


Également au programme cet été le festival "Grandeur Nature", qui allie projections de films, rencontres, résidences d'artistes autour du thème de l'art environnemental : http://www.festivalgrandeurnature.com/GN2008/PreProgramme%20GN08%20230508.pdf

Et même une première biennale à Charleroi, sur les terrils : PICs; voir http://www.pic-s.be/

23 mai 2008

Sculpture en stage II


Et voici comme chaque année le stage organisé par notre ami Didier Rousseau, sculpteur et tailleur de pierre; voir son site http://www.rousseau-d.com/

Strebelle à Pékin : la sculpture est inaugurée


Premières images de l'inauguration de l' "Athletes Alley " sur RTL ce vendredi.




Les collaborations scientifiques , "Laboratory of Image Synthesis and Analysis" de l'ULB : http://lisa.ulb.ac.be/images/IRECOS_2007_corrected.pdf


Interview d'Olivier Strebelle par la RTBF lors de l'inauguration :

Question : "...et la polémique autour des droits de l'homme?"

Réponse : "...au départ il n'y avait pas de polémique parce qu'il n'y avait pas de problème ; et puis on a inventé des polémiques parce que sans polémique on ne vend plus les journaux, on n'écoute plus les nouvelles et c'est assez normal...Moi ce n'est pas mon problème; je suis sculpteur et j'essaye de réaliser mes oeuvres..."



Et beaucoup d'articles passés, présents et à venir...




Sculpture-Architecture : "Le Nid" Beijing 2008




Conçu par les architectes Herzog & de Meuron et le China Architecture Design & Research Group, le nouveau stade de Pékin a été inauguré ce jeudi; il est ouvert en son centre et offre 90 000 places. Il est recouvert par une toiture végétalisée (Sopréma). Détails techniques formatés à profusion dans toute la presse.
On parle cependant nettement moins d'un de ses principaux inspirateurs, le sculpteur Olafur Eliasson avec son "5 dimensionel pavilion" en 1998 .

Le nouveau projet d'Olafur Eliasson à New York : "The New York City Waterfalls" est en cours de réalisation http://www.nycwaterfalls.org/ ; pour plus d'informations : http://www.lefigaro.fr/culture/2008/03/23/03004-20080323ARTFIG00209-le-magicien-qui-reinvente-la-planete-terre-.php et une interview très intéressante http://www.spiegel.de/international/world/0,1518,549819,00.html

Beaucoup de projets d'architecture spectaculaires sur "Le Journal de l'Architecte": http://www.lejournaldelarchitecte.be/projets_internationaux.php

22 mai 2008

Sculpture insolite : Dave Cole

Dave Cole ne cache pas son attachement à la patrie...Il le décline dans les techniques les plus originales.
Le drapeau ci-dessus est une accumulation de petits soldats de plastique fondus.
Et avec un peu de matériel et d'imagination...
Pour information, les aiguilles sont des poteaux d'éclairage
Le site de l'artiste : http://theknittingmachine.com/

21 mai 2008

Bruxelles, ses espaces verts, ses sculptures...

Petit mouvement d'humeur à la vue des canettes flottant dans la marre, en passant ce midi près de la Fontaine Anspach à Bruxelles... qui donne prétexte à ce billet.
Ne manquez pas de vous arrêter devant ce monument lors de votre prochain passage : un ensemble d'oeuvres de plusieurs sculpteurs belges représentatifs du XIXème : Paul De Vigne, Julien Dillens, Pierre Braecke, Godefroid De Vreese...Une association sculpture/architecture propre à cette époque, où la notion d'intégration de l'art est à son comble : la sculpture se fait matière et simple ornement de l'architecture (voir aussi de cette période l'Hôtel de ville de Saint Gilles ou le Botanique).
A lire sur les fontaines de Bruxelles :

Belles photos de cette fontaine sur le blog "Imagerie" :http://vince-imagerie.blogspot.com/2007/10/fontaine-jules-anspach-bruxelles.html

20 mai 2008

Sculpture en sucre II

En hommage aux dix visiteurs quotidiens qui atterrissent sur notre site après avoir demandé "sculpture en sucre" à leur moteur de recherche préféré...


C'est la conséquence directe d'un article sur le site http://acasculpture.blogspot.com/2007/10/sculpture-en-sucre.html, consacré à une installation de Rachel Whiteread présentée dans "the Turbine Hall"de la Tate Modern où le mot sucre (entre guillemets) était employé pour évoquer l'image qui venait naturellement (?) à la vue de cette accumulations de boîtes blanches.

Afin de ne pas décevoir les recherches assidues de ces quelques gourmands, voici quelques liens
caloriques.

Quelques sites traitant des techniques , de l'historique
http://www.geocities.com/sucreart/index.html
Beaucoup de "chefs d'oeuvre", résultats de concours du style "meilleur artisan confiseur".
... ne ratez pas le top du didactique sur YouTube; par exemple, et parmi beaucoup d'autres, les"Sugar Orchids" ou "In Praise of Gaia"de Scott Clark Woolley :
http://www.youtube.com/watch?v=XdX2LHCRYjg&feature=related

Et n'oubliez pas les produits dérivés : ici, le Hummer de Heidi Hesse en chewing-gum.

19 mai 2008

Olivier Strebelle à Pékin : sculpture olympique polémique "Athletes Alley"

Olivier Strebelle à Pékin en 2007 lors des premiers repérages

L'inauguration d' "Athletes Alley" d'Olivier Strebelle est prévue pour ce vendredi. Cette sculpture monumentale est offerte à la Chine par la Belgique à l'occasion des Jeux Olympiques, et cela suscite quelques remous artistiques et politiques. Le ministre belge des Affaires étrangères Karel De Gucht fait le déplacement dans un climat tendu autour de la question des droits de l'homme au Tibet.

Voir par exemple un article de La Libre http://www.lalibre.be/index.php?view=article&art_id=413244 dont voici un extrait :

Si l'oeuvre laisse pour le moins sceptique, elle aurait enthousiasmé la mairie de Pékin. Seul Strebelle aura une oeuvre sur le site des Jeux ! Ce sera "un don de la Belgique" avait promis Verhofstadt, payé par un réseau d'amis riches et de firmes actives ou non en Chine (Janssen Pharmaceutica, Total CMB, Suez, Delhaize, etc.) et par la loterie qui devait donner 1,5 million d'euros. L'oeuvre devrait être pérenne. A l'accueil glacial des milieux artistiques devant cette oeuvre, s'ajoute maintenant la polémique politique à l'encontre de la Chine. Yves Leterme s'est contenté de dire : "La décision avait été prise il y a quelques années. Il faut tenir parole et faire ce qui avait été décidé."

16 mai 2008

Sculptures végétales


L'exposition "Approches végétales" continue jusqu'au 8 juin 2008 au Musée du Pays d’Ourthe-Amblève à la place Leblanc,1 à 4170 Comblain-au-Pont.

Recherches et expérimentations sur le monde végétal; quelques artistes participants : Anne BROGNIET (ancienne étudiante de l'atelier de sculpture de l'Académie des Beaux-Arts de Bruxelles), Jephan DE VILLIERS, Jacques DUJARDIN, Mario FERRETTI (enseignant de l'atelier de sculpture de l'Académie), Capucine LEVIE (ancienne étudiante ARBA), Aurore VANDEMBER (ancienne étudiante ARBA), Bob VERSCHUEREN,...

15 mai 2008

Sculpture chinoise II

On ne s'en lasse pas...
Quelques exemples édifiants sur le site Beijing Information : http://www.bjinformation.com/cusc/txt/2008-05/08/content_115646.htm

En Chine, les principales régions productrices de la pierre sculptée sont Qingtian (province du Zhejiang) et Shoushan (province du Fujian). Les artistes savent mettre en valeur les coloris naturels de la pierre trouvée sur place, en pratiquant la sculpture en ronde-bosse, en relief ainsi que la sculpture ajourée, pour créer des objets et des êtres animés.

Petit commentaire à l’adresse des quelques personnes qui ont ricané à la vue de cette sculpture : même si cette oeuvre « ne vous interpelle pas dans votre vécu » (le second degré n’étant cependant pas fait pour les chiens), il s’agit d’un superbe travail technique, caractérisé entre autre par l’exploitation judicieuse des variations chromatiques de la pierre; les têtes des personnages ne sont ni rapportées, ni colorées.

14 mai 2008

Sculptures de cristal


Suite à la sortie du nouveau film "Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal", de George Lucas et Steven Spielberg, au festival de Cannes, quelques beaux spécimens de presse-papiers reviennent à la mode... Voir article de Libé sur "La saga des crânes de cristal" http://www.liberation.fr/culture/325982.FR.php

Si vous préférez des informations à "haute teneur scientifique", des sites comme http://www.bloghotel.org/Mysterious/34377/ ou http://benzemas.zeblog.com/147199-la-legende-des-cranes-de-cristal/devraient vous séduire...

Le sujet inspire depuis toujours les artistes; un exemple parmi beaucoup d'autres dans l'art contemporain : Ricky Swallow et ses "iMan Prototypes"; vous le retrouverez dans le site bien saignant "Who killed Bambi ?" http://www.whokilledbambi.co.uk/

Ne pas oublier la version de Damien Hirst ...


13 mai 2008

Sculpture à la chaîne : Fabrice Hyber

M. Chirac avait inauguré en 2007 une sculpture - "Le Cri, l'Ecrit" - de l'artiste français Fabrice Hyber, constituée de trois maillons d'une chaîne brisée. Cette année, Nicolas Sarkozy présidera ce samedi 17 mai, dans le jardin du Luxembourg à Paris, une cérémonie de commémoration "des mémoires de la traite négrière, de l'esclavage et de leurs abolitions".

"Le cri c’est la marque de l’abolition de l’esclavage mais aussi la mise en garde contre l’esclavage moderne.Le cri est de peur, de larmes mais aussi de joie.Le cri est une métaphore de cet asservissement qui a été aboli par les textes.Le cri c’est un dessin dans l’espace ; pour le jardin devant le Sénat, il fallait un écrit ! L’abolition de l’esclavage, c’est l’anneau de chaîne ouvert, l’anneau fermé c’est que tout peut recommencer, et le piétement c’est le retour aux racines, mais c’est aussi la Terre qui est un boulet…"

Oeuvres de l'artiste visibles sur le tonique "hyber santé" : http://www.hybert.com/ ou http://www.hyber.tv/

08 mai 2008

PROMENADE, sculptures de Richard Serra

Ecrit par Alfred Pacquement commissaire de l'exposition, le catalogue "Promenade"est sorti à l'occasion du vernissage de Monumenta consacré au sculpteur Richard Serra ce mercredi 7 mai.
"... ce catalogue bilingue présente l’œuvre de l’artiste qui a bouleversé l’histoire de la sculpture. Abondamment illustré, il offre une vision des enjeux artistiques, techniques et technologiques de son installation dans l’immense nef de 13 500m² et la replace dans le contexte de son œuvre depuis quarante ans. Des photos exclusives du montage de Promenade et de la sculpture achevée donnent la mesure de cette aventure artistique..."
Un DVD également été réalisé à cette occasion, contient interview de l'artiste et genèse de l'exposition.
Le site très complet de l'expo : http://www.monumenta.com/2008/
Interview, vidéos et aussi toute une série d'articles intéressants à découvrir.
Beaucoup d'articles, dont : http://www.lemonde.fr/culture/article/2008/05/07/richard-serra-375-tonnes-d-art_1041982_3246.html
Presque pas de notes discordantes dans ce grand tumulte médiatique; exception pertinente : Télérama : http://www.telerama.fr/scenes/la-sculpture-de-richard-serra-a-cote-de-la-plaque-a-paris,28675.php

Une vidéo réalisée en 2007, à l'occasion de l'exposition au MOMA.

03 mai 2008

Sculpture de luxe : Assan Smati chez Hermes


Hermes accueille du 19 avril au 17 mai 2008 le plasticien français Assan Smati .

"Assan Smati recourt aussi bien à la peinture qu'à la sculpture ou à la sérigraphie. Son travail manifeste une monumentalité expressive et dérangeante qui n’hésite pas à aller jusqu’au tour de force. Ses revendications esthétiques, ses choix formels (le bleu ou le rose des Chevaux ou des Centaures) expriment une force contenue et nécessaire en réaction à l’oppression encourue dans des sociétés si policées qu'elles en deviennent policières. Assan Smati se place dans des territoires incertains et provisoires où s'effritent les fragments oubliés du classicisme, du modernisme ou du minimalisme. Une manière de déchirer la continuité illusoire du temps."

"LA VERRIERE D'HERMES", boulevard de Waterloo 50 à 1000 Bruxelles
Site internet : http://www.hermes.com/