Articles les plus consultés

31 janvier 2011

Tony Cragg, "Figure out / Figure in"

"Red figure" (2010). © Charles Duprat, ADAGP, 2010



À l’occasion de la première rétrospective du sculpteur allemand Franz Xaver Messerschmidt, le musée du Louvre présente un ensemble de sculptures de l’artiste anglais Tony Cragg dans les cours Marly et Puget, ainsi que sous la pyramide, consacrées à la sculpture monumentale française.La confrontation de l’oeuvre de Tony Cragg avec les « têtes de caractère » de Messerschmidt concerne plus particulièrement une sculpture en bronze représentant également, sous un certain angle de vue, par ses déformations et superpositions de strates, un profil humain particulièrement expressif.
Les cinq sculptures choisies par Tony Cragg pour dialoguer avec celles des cours Marly et Puget sont de tailles, de formes et de natures variées, reflétant ainsi la diversité de sa pratique de sculpteur tant au niveau des matériaux (bronze, marbre, fibre de verre, bois), des couleurs (blanc, rouge, noir), que des méthodes utilisées (circonvolutions autour d’un axe central, déplacement latéral des volumes en oblique et en surplomb, accumulation de fines strates, percement de la surface).
Extrait de la présentation sur le site du Musée du Louvre : http://www.louvre.fr/llv/pratique/presentation_alaune.jsp?CONTENT%3C%3Ecnt_id=10134198673298843&CURRENT_LLV_FICHE%3C%3Ecnt_id=10134198673298843&FOLDER%3C%3Efolder_id=9852723696500879

Voir article sur Artinfo (pour une raison mystérieuse le texte n'apparaît pas; le truc : sélectionner le texte par un clic droit!) : http://fr.artinfo.com/tony-cragg-ou-la-dynamique-int%C3%A9rieure-des-formes

Exposition Tony Cragg - Figure out / Figure in, Musée du Louvre, Cours Marly et Puget du 28 janvier au 25 avril 2011.

Le site (documents de qualité mais parcours fastidieux) du sculpteur : http://www.tony-cragg.com/ et http://www.skulpturenpark-waldfrieden.de/ , le très beau parc de sculptures qui est consacré à l'artiste à Wuppertal (D).

Découvrir également la page de "The Cass Sculpture Foundation" qui lui est consacrée http://www.sculpture.org.uk/artists/TonyCragg/


Voir l'article consacré à l'exposition : http://lunettesrouges.blog.lemonde.fr/2011/01/28/extension-du-domaine-de-la-figure-tony-cragg-au-louvre/ et à son "complément" au sculpteur Messerschmidt : http://lunettesrouges.blog.lemonde.fr/2011/02/01/messerschmidt-doloroso/

28 janvier 2011

Décès de Dennis Oppenheim


"Electric Kiss" (2010). Naru Park, Busan, Korea. Environ 7,5 mètres de diamètre.
Photo: Busan Biennale, Corée.


L'artiste contemporain Dennis Oppenheim est décédé à New York, ce 22 janvier 2011.
Dennis Oppenheim s'intéresse à la fonction de l'art et au rôle de l'artiste. Plus connu comme artiste du Land Art, il est aussi un artiste conceptuel et il a une pratique de l'art corporel. Il se distingue en cela des autres Land artistes, comme Michael Heizer ou Robert Smithson qui cherchaient dans leur confrontation avec la nature l'acte héroïque. Oppenheim ne cherche pas la pérennité des œuvres. Son travail intègre une dimension sociale et politique.
Extrait de la page de wikipedia qui lui est consacrée : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dennis_Oppenheim
Voir aussi : le "Dennis Oppenheim's Blog" qui se présente comme le blog de l'artiste (?), avec des documents relatifs à ses dernières créations : http://dennisoppenheim.blogspot.com/
Le site de l'artiste : http://www.dennis-oppenheim.com/
Nous vous avions déjà parlé de Dennis Oppenheim : http://acasculpture.blogspot.com/2009/11/dennis-oppenheim-le-sens-de-la.html

Ai Weiwei, la récolte s'annonce bénéfique

Une partie des graines de tournesol en porcelaine de l’installation de l’artiste chinois Ai Weiwei, du Turbine Hall de la Tate Modern, va être mise en vente chez Sotheby’s. La maison de vente propose le sac de 100 kilos de graines entre 80.000 et 120.000 livres (entre 93.000 et 140.000 euros)...
... L’installation réalisée par le plasticien chinois, Ai Weiwei, pour le Turbine Hall de la Tate Modern n’a été accessible au public que deux jours, elle a en revanche rapidement acquis un statut quasi culte pour les aficionados de l’art contemporain. L’artiste avait recouvert le sol de la Turbine Hall de 100 millions de graines de tournesol réalisées en porcelaine. Dès l’ouverture les responsables du musée londonien avaient interdit au public d’emporter une graine, en souvenir de l’installation. Deux jours après son inauguration, l’accès au public était interdit en raison du potentiel risque sanitaire que présentaient les graines. L’écrasement des graines provoquant des poussières dont l’inhalation pouvait être dangereuse pour la santé...
... Pour les amateurs moins fortunés, quelques graines, à l’unité ou par poignée, sont proposées sur le site de vente aux enchères eBay, preuve que la consigne du musée n’a pas été respectée par tous les visiteurs.
Extraits de l'article de artclair.com : http://www.artclair.com/site/archives/docs_article/80873/les-reliques-de-l-installation-d-ai-weiwei-presentee-la-tate-modern-dispersees-en-ventes-publiques-.php


"Porcelain Sunflower Seed - Tate Modern" en vente pour la somme de 5£ sur le site ebay.co.uk

Voir la page ebay : http://shop.ebay.co.uk/?_from=R40&_trksid=p5197.m570.l1311&_nkw=ai+weiwei&_sacat=See-All-Categories

Nous vous avions parlé de cette exposition : http://acasculpture.blogspot.com/2010/11/ai-weiwei-sunflower-seeds-la-video.html et http://acasculpture.blogspot.com/2010/10/ai-weiwei-graine-de-contestation.html

22 janvier 2011

Francis Alÿs au pays de l'inutile


Un fusil/caméra de Francis Alÿs réalisé à partir de matériaux de récupération. Wiels (2010). Photo JFD. Autres vues de cette installation présentée en 2007 sur le site de la galerie David Zwirner : http://www.davidzwirner.com/exhibitions/127/


Wiels présente une exposition rétrospective de Francis Alÿs, né en Belgique en 1959, l’un des artistes actuels les plus influents. Grâce à une approche poétique et allégorique, Francis Alÿs explore aussi bien des thèmes politiques, tels que conflits frontaliers et crises économiques, que tirés de situations de tous les jours. Cette exposition présente des œuvres picturales aux côtés de pièces encore jamais montrées : peintures, dessins, vidéos, animations et installations. L'exposition peut être envisagée comme une rétrospective, qui permet de suivre les différentes étapes qui ont mené Francis Alÿs à devenir l’un des artistes les plus importants de sa génération.
Comme le titre de l'exposition le laisse supposer, l'œuvre s'interroge sur la raison d'être et l'utilité des choses et des actions, et sur la manière dont nous les observons et les mettons en forme. La traduction de "deception" est multiple, et peut s'apparenter à artifice, hallucination, désillusion. Chez Alÿs la frontière entre la pertinence et l'inutilité est mince, et il joue souvent avec l'illusion que créent les idées, les symboles, les actes.
Extraits de la présentation de l'exposition sur le site du WIELS : http://www.wiels.org/site2/event.php?event_id=162

Attention, il ne vous reste que quelques jours : jusqu'au 30 janvier 2011. "A Story of Deception", au WIELS, Avenue Van Volxem 354 à 1190 Bruxelles.

"Paradox of Praxis 1", (1997); vidéo.


Le site de l'artiste (nombreuses vidéos à voir; certaines à télécharger) : http://www.francisalys.com/

"Still from When Faith Moves Mountains" (2002). Film 16mm.

Découvrir parmi d'autres une vidéo "caractéristique" de ce style inclassable qui nous renvoie une fois de plus à la question de l'utilité des choses; des caméras de surveillance observant un renard explorant les Tudor and Georgian rooms de la National Portrait Gallery pendant la nuit : http://www.artangel.org.uk//projects/2005/seven_walks/video_the_nightwatch/video_the_nightwatch

19 janvier 2011

Christian Gonzenbach, zoomanie

"Great stuffed rabbit". Photo: ©DR

Baleine bleue de 25m en suspension dans la halle B, lapin blanc de 5m en véritable fourrure de lapin, enclos pour agneaux vivants inspiré par L’île des morts de la peinture Romantique…
Entre zoo et museum pour animaux taxidermisés ou reconstruits, l’exposition ZOOnomia de la nature humaine de l’artiste contemporain Christian Gonzenbach nous invite à explorer les relations complexes et contradictoires que l’homme s’est construit avec le monde animal. A la fois spectaculaire, tendre et amère, l’exposition ne ménage son public!
Double exposition présentant un zoo et un museum imaginés par Christian Gonzenbach. L’artiste suisse nous invite à explorer avec lui ce monde animal si proche et tellement déconnecté des humains du XXIe siècle. Son travail révèle avec humour et gravité cette fascination que les animaux exercent sur nous, par des vidéos, des sculptures, des moulages, des créations in situ mais aussi des confrontations avec de vrais animaux.
Communiqué de presse sur : http://www.roubaixtourisme.com/tourisme-nord-fr-3-0-1867_agenda-actualites.htm"ZOONOMIA - DE LA NATURE HUMAINE " du : 21 janvier au 27 mars 2011; à La Condition Publique, Manufacture culturelle de Roubaix (59).http://www.laconditionpublique.com/

Le site de l'artiste : http://www.gonzenbach.net/ (ne pas manquer de visiter les "projects"; il participe également à l'exposition "REHAB, l’art de re-faire" où il présente ses "peaux"; jusqu'au 20 février 2011 à l'Espace Fondation EDF ,6, rue Récamier à Paris.


"Peau de téléviseur" (2001); 65 x 58 x 3 cm, objet réel aplati. Collection privée Allemagne

17 janvier 2011

Assemblages, constructions, montages

Anita Molinero, "Sans titre" (2006); poubelles plastique, phares de voiture, structure en métal
Dimensions : 250 x 250 x 250 cm.
Copyright Marc Domage, Courtesy Galerie Alain Gutharc.

La collection du FRAC Limousin comporte une part importante consacrée à la sculpture.
Cette exposition dans les trois salles de l’Espace d’Art Contemporain de La Rochelle est l’occasion de présenter deux ensembles d’oeuvres assez contradictoires.
D’un côté, des oeuvres construites qui spéculent sur le langage, la répétition, l’éphémère.
De l’autre, des collages et des assemblages de matières hétéroclites, qui tentent des
synthèses inédites, parfois incongrues, souvent subjectives.
Ces deux options reprennent le double héritage de la sculpture moderne :
- d’une part le constructivisme et ses avatars les plus récents, minimalisme, etc.,
- d’autre part le dadaïsme, le surréalisme et l’art combinatoire qui souhaitent intégrer et mélanger des fragments de réalité.
Au centre, un espace de dialogue s’instaure sous les auspices de l’image en mouvement.
Un programme de films de sculpteurs est diffusé.


Suite de la présentation dans le communiqué de presse : http://www.fraclimousin.fr/images/stories/expo/en_region/2011/LaRochelle/presseLaRochelle.pdf

Avec la participation de : Scoli Acosta, Denise Aubertin, Elisabeth Ballet, Thomas Bayrle, Madeleine Berkhemer, Laurent Chambert, Miguel Egana, Michel François, Giuseppe Gabellone, Lothar Hempel, Michael Kienzer, Anita Molinero, Richard Monnier, Alain Séchas, Jessica Stockholder et Franz West.
Exposition "Assemblages, constructions, montages", oeuvres de la collection du FRAC Limousin. Du 15 janvier au 26 mars 2011, à l'Espace art contemporain, 28 rue Gargoulleau à La Rochelle.

14 janvier 2011

Sites en Ligne 2011, appel à projets

Aurore Vandember (B) (installation; 2009)


L'A.S.B.L Sites en Ligne présente la 7ème édition de son symposium d'intégration en milieu naturel (sculpture et installation) qui se déroulera du 22 au 28 août 2011 à Silly (B). Il est ouvert à tous et décerne trois prix doté de 1250 euros chacun. Les dossiers de candidature doivent être remis au plus tard le 31 mai 2011. Sélections : un jury interne à l'organisation sélectionnera 30 des meilleurs projets. Pour ce faire, veuillez envoyer un dossier complet téléchargeable sur notre site : http://www.sitesenligne.be/. Ce dossier devra être envoyé avant le 31 mai 2011, le cachet de la poste faisant foi, à : L'A.S.B.L. Sites en Ligne, 34 rue des fabriques à 1000 Bruxelles, Belgique.

Nous vous avons déjà parlé de cette manifestation : http://acasculpture.blogspot.com/2009/08/sites-en-ligne-2009-derniere-edition.html

Découvrir les photos de l'édition 2009 : http://picasaweb.google.com/acasculpture/SitesEnLigne2009#

07 janvier 2011

Nicolas Rubinstein, histoire d'os


Investir un lieu, en interroger sa mémoire, plus ou moins vive… Interroger un mythe : celui du cimetière des éléphants... Le retranscrire avec ses propres mythes et références… Une pointe d’humour, histoire de brouiller les pistes … « X, Vous êtes ici »

Dans l’espace de la cour du lieu unique,
Nicolas Rubinstein propose une installation à sa dimension sur 1200 m2 ! Géologue devenu sculpteur, Nicolas Rubinstein lit dans les entrailles. Il interroge l'histoire des hommes et du vivant à travers des réalisations qui questionnent l’ingéniosité du squelette.

L'exposition '' X Vous êtes ici '' de Nicolas Rubinstein se tient jusqu'au 6 février 2011 au Lieu Unique de Nantes (Quai Ferdinand Favre). Photos JFD.

Présentation de l'exposition sur le site du Lieu Unique; voir le lien dossier de presse (extraits) à télécharger : http://www.lelieuunique.com/arts_plastiques/nicolas_rubinstein/exposition_nicolas_rubinstein_au_lieu_unique.html
Le site de l'artiste (avec des petits Mickey) : http://www.nicolas-rubinstein.com/


"Mickey is also a rat" (2006). Bronze, 48 x 39 x 24 cm. Photographie Jean Bernard.