Articles les plus consultés

16 avril 2013

Andy Goldsworthy, « les refuges d’art »



Découverte dans "Empreinte du Sud", une émission sur France3 Provence-Alpes et Côte d’Azur : un chemin de randonnée très rare que Daphné - la présentatrice - nous convie à découvrir : un parcours sauvage de près de 150 km créé par l’un des maîtres contemporains du Land Art, le britannique Andy Goldsworthy. (voir la première moitié)
 
Refuge d'Art : La Forest Saint-Geniez - 2008-2009

Depuis 1995, l’artiste marcheur, travaille autour de Digne-les-Bains, en inscrivant ses créations éphémères sur tout le territoire. Une dizaine d’oeuvres au total ponctue les étapes de cette randonnée baptisée « les refuges d’art » qu’il faut 10 jours à un marcheur pour réaliser dans son entier.
On y rencontre des vestiges gagnés par la nature, comme la chapelle Sainte-Madeleine, que le geste artistique a contribué à restaurer. Non seulement elle contient désormais une œuvre de l’artiste mais, comme le dit Jean-Pierre Brovelli, guide émérite de ce parcours auprès de Daphné, elle est l’aboutissement d’un travail artistique qui inclut dans son geste le chemin qui y mène. Se trouver confronté à une oeuvre d’art si imprégnée de la nature qui l’accueille est, en soi, une expérience unique.
Présentation reprise sur le site  france3.fr

Voir le site du Musée Gassendi -commanditaire du projet- dont il est question dans le reportage et qui abrite "River of Earth", le "mur" de Goldsworthy.

 
Le site du projet : http://www.refugedart.fr/ ; avec les conseils pour votre prochaine randonnée : http://www.refugedart.fr/musee-gassendi-digne-les-bains.php
« La sculpture ici ce n’est pas seulement la pierre, c’est la maison, c’est tout le parcours » Andy Goldsworthy
Andy Goldsworthy sur "SCULPTURE" :
http://acasculpture.blogspot.be/2009/12/sculpture-mode-demploi.html
http://acasculpture.blogspot.be/2006/09/nature-humainesites-dartistes-andy.html


Et de l'autre côté de l'atlantique, du 7 février au 12 Aout 2012, "Swept Away : "Swept Away : Dust, Ashes, and Dirt in Contemporary Art and Design" au Museum of Arts and Design. Exposition collective, avec la participation de Andy Goldsworthy. New York (USA). Lire l'article du New York Times.

14 avril 2013

Ron Mueck à la Fondation Cartier



"La Fondation Cartier pour l'Art Contemporain accueille à partir du 16 avril les étonnants personnages de Ron Mueck. Le très rare sculpteur australien est en train d'installer 6 œuvres récentes et 3 sculptures réalisées spécialement pour cette exposition. Ses personnages hyperréalistes troublent à chaque fois le visiteur. Une équipe de France 2 a pu suivre les derniers préparatifs."
Lire la suite de l'article sur  culturebox


Ron Mueck en train d'installer une de ses sculptures. © France2/culturebox


Installation de l'exposition. Photo sur le site de la Fondation Cartier.


 "Woman with Sticks" (2010), Collection privée 
© Ron Mueck Photo courtesy Anthony d’Offay, Londres et Hauser & Wirth
  
Exposition Ron Mueck Fondation Cartier pour l'Art Contemporain Paris - du 16 avril au 29 septembre 2013.
Ci-dessous, extrait du documentaire de Gautier Deblonde "Still Life : Ron Mueck at work" réalisé à l'occasion de l'exposition.  



Lire
"Les troublants humains de Ron Mueck" dans le JDD.
"Ron Mueck à l'œuvre" dans Le Figaro.
 "Ce très chair Ron Mueck" sur evene.fr

Découvrir quelques œuvres du sculpteur : http://www.boredpanda.com/13-hyper-realistic-sculptures-by-ron-mueck/ ; et aussi : http://www.macultureconfiture.com/2010/02/27/ron-mueck/ ; très nombreuses photos sur : http://www.flickr.com/search/?q=Ron+Mueck
Nous avons déjà parlé de Ron Mueck à plusieurs reprises :
http://acasculpture.blogspot.be/2008/02/sculpture-gante.html
http://acasculpture.blogspot.be/2013/02/sculpteurs-lechelle-oldenburg-koons.html

04 avril 2013

DYNAMO, Un siècle de lumière et de mouvement dans l'art



Sur près de 4000 m2, l’exposition DYNAMO montre comment, de Calder à Kapoor, de nombreux artistes ont traité les notions de vision, d’espace, de lumière et de mouvement dans leurs œuvres, en réalisant souvent des installations dans lesquelles le visiteur est partie prenante : les atmosphères chromatiques et changeantes d’Ann Veronica Janssens, les miroirs kaléidoscopiques de Jeppe Hein ou les réalisations in situ de Felice Varini.


Stephen Antonakos, "Hanging Neon" (1965), 60" x 44" x 21".
 © 2011 Stephen Antonakos.

Jesùs Rafael Soto, "Pénétrable BBL Bleu" (1999). Métal, PVC, 400 x 450 x 600 cm. 
Paris, Collection AVILA/Atelier Soto. Crédits : © Adagp 2013

"Un siècle de lumière et de mouvement dans l'art, 1913-2013",  avec
Saâdane Afif, Yaacov Agam, Josef Albers, Getulio Alviani, Giovanni Anceschi, Stephen Antonakos, Richard Anuszkiewicz, Marina Apollonio, Carmelo Arden Quin, John Armleder, Antonio Asís, Giacomo Balla, Mario Ballocco, Larry Bell, Henryk Berlewi, Hartmut Böhm, Davide Boriani, Martha Boto, Robert Breer, Pol Bury, Alexander Calder, Enrico Castellani, Andreas Christen, Lygia Clark, Gianni Colombo, Tony Conrad, Toni Costa, Siegfried Cremer, Elías Crespin, Carlos Cruz-Diez, Dadamaino, Stéphane Dafflon, Philippe Decrauzat, Robert Delaunay, Hugo Demarco, Gabriele De Vecchi, Milan Doběs, Angel Duarte, Marcel Duchamp, Viking Eggeling, Sérvulo Esmeraldo, Frederick Eversley, Dan Flavin, Naum Gabo, Horacio Garcia Rossi, Rupprecht Geiger, Karl Gerstner, Gerhard von Graevenitz, Dan Graham, Laurent Grasso, GRAV (Horacio Garcia Rossi, Julio Le Parc, François Morellet, Francisco Sobrino, Joël Stein, Jean-Pierre Yvaral), GRUPPO MID (Mouvement artistique italien fondé en 1964), Brion Gysin, Hans Haacke, Jeppe Hein, Ludwig Hirschfeld-Mack, Carsten Höller, Robert Irwin, Ann Veronica Janssens, Anish Kapoor, Zilvinas Kempinas, Imi Knoebel, George Koskas, Piotr Kowalski, František Kupka, Yayoi Kusama, Walter Leblanc, Julio Le Parc, Richard Paul Lohse, Francesco Lo Savio, Wolfgang Ludwig, Adolf Luther, Heinz Mack, Frank Malina, Almir Mavignier, Norman McLaren et Evelyn Lambert, Adalberto Mecarelli, Christian Megert, László Moholy-Nagy, Vera et François Molnar, François Morellet, Bruno Munari, Timo Nasseri, Bruce Nauman, Mauricio Nogueira Lima, Kenneth Noland, Alejandro Otero, Antoine Pevsner, Ivan Picelj, Otto Piene, Larry Poons, R.H. Quaytman, Florian et Mick Quistrebert, Nathaniel Rackowe, Philippe Rahm, Evariste Richer, Hans Richter, George Rickey, Bridget Riley, Alexander Rodtchenko, Ugo Rondinone, Dieter Roth, Walter Ruttmann, Nicolas Schöffer, Kurt Schwerdtfeger, Michael Scott, Peter Sedgley, Paul Sharits, Conrad Shawcross, Robert Smithson, Francisco Sobrino, Keith Sonnier, Jesús Rafael Soto, Klaus Staudt, Henryk Stazewski, Jeffrey Steele, Joël Stein, Frank Stella, Kuwayama Tadasky, Takis, Paul Talmann, Jean Tinguely, Luís Tomasello, Claude Tousignant, John Tremblay, James Turrell, Günther Uecker, Jan Van Munster, Georges Vantongerloo, Gregorio Vardanega, Felice Varini, Grazia Varisco, Victor Vasarely, Xavier Veilhan, Michel Verjux, Mary Vieira, Willy Weber, Douglas Wheeler, John Whitney, Ludwig Wilding, Jean Pierre Yvaral, ZERO (Heinz Mack, Otto Piene, Günther Uecker).

(Liens vers le site des l'artiste, de leur galerie, ou post sur "SCULPTURE"; parfois la visite à wikipedia se révèle la meilleure solution...)
Ces quelques 150 artistes contemporains sont réunis au Grand Palais pour cette exposition. Autour des notions de lumière et de mouvement, ils invitent le spectateur à une expérience participative, éblouissante et dynamique !
Qu'ont-ils en commun ? Le désir de perturber la perception, donc, et de faire prendre conscience au "regardeur" de la fragilité de ses certitudes et de son système perceptif et nerveux - et, au-delà, de son système psychique. Ils conçoivent la création artistique comme l'invention de dispositifs qui remettent en cause à la fois la définition de l'art et la position du spectateur, appelé à se soumettre à des épreuves. Le modèle est celui du laboratoire, le principe d'une recherche entre sciences exactes et phénoménologie.
 Extrait de l'article du Monde "Au Grand Palais, "Dynamo" dérègle tous les sens"
 
A découvrir au Grand Palais (Paris) du 10 avril au 22 juillet 2013.

Pour compléter votre information, voir sur le site connaissance des arts,  l'interview du commissaire de l'exposition Serge Lemoine par Guy Boyer... quelques clés à propos des thèmes développés et des artistes choisis; avec une mention particulière pour l'idée de représenter certains artistes par des œuvres de différentes époques afin de "mettre en lumière" la cohérence de leurs recherches.

Ann Veronica Janssens, "Bluette" (2006). 
Brouillard artificiel, filtres colorés. Diamètre : 1,4 m, profondeur : 1,4 m. 
Anvers, Galerie Micheline Szwajcer. Paris, galerie Air de Paris, et Paris, Kamel Mennour
© Courtesy Air de Paris, Galerie Micheline Szwajcer & kamel mennour, Paris.© Adagp, Paris 2013


La page facebook de l'événement, qui présente des photos de l'affichage de 40 œuvres disséminées dans les couloirs du métro parisien (dans le cadre d'un jeu pour gagner des entrées au vernissage - dernier jour le 4/4/2013) : https://www.facebook.com/GrandPalais.RMN/app_119346054918778?


  Carlos Cruz-Diez, "Transchromie mécanique" (1965). Plexiglas, aluminium, moteur.
© Carlos Cruz-Diez © Adagp, Paris, 2013


Voir aussi Le Tumblr de la RMN- Grand Palais, avec de nombreuses reproductions (indices pour retrouver les affiches dans le cadre du jeu facebook); et aussi la page instagram.


  Ann Veronica Janssens, "Daylight blue, sky blue, medium blue, yellow" (2011).
Brouillard artificiel, filtres colorés. Dimensions variables.
© Courtesy Air de Paris, Galerie Micheline Szwajcer & kamel mennour, Paris.© Adagp, Paris 2013


Le communiqué de presse (très complet) est téléchargeable sur la page :  http://www.presse.rmn.fr/public/image.php?ev_id=409


 Xavier Veilhan, "Le Grand Mobile".
Photo © Melissa Goldstein ; ©Veilhan © Adagp, Paris 2013


"Zoom in an endless zoom" (1972-2000), Christian Megert. 
Miroir, métal, moteur, fluo, bois ; 146 x 152 x 40 cm. 
Ingolstadt, Stiftung für Konkrete Kunst und Design, Berlin, galerie Volker Diehl. © Collection de l'artiste


"Construction ovale en suspension", Alexander Rodtchenko 
© Rheinisches Bildarchiv Köln © Adagp, Paris 2013


Carlos Cruz-Diez "Chromosaturation" . © the artist.


John Armleder, "Voltes III" (2004) ; Néons blancs, 350 x 600 cm.
Zürich, Galerie Andrea Caratsch. Crédits : © Galerie Andréa Caratsch, Zürich.



François Morellet, "Triple X neonly", édition 2 de 5 (2012). 
Tubes de néon bleu, deux  transformateurs, 325 x 325 x 325 cm. 
Paris, Kamel Mennour. Crédits : © Atelier Morellet © Adagp 2013

Lire :
«Dynamo», sous les flashes de l'art abstrait 
Dynamo - Un siècle de lumière et de mouvement dans l'art, 1913-2013 
Dynamo, plein la vue au Grand Palais
«Dynamo» donne le tournis au Grand Palais
Le jour où j'ai survécu à une expo d'art cinétique


Également en cours, l'exposition LIGHT SHOW en cours du 30 janvier au 28 avril 2013, au Southbank Centre (Belvedere Road) de Londres :
Avec la participation de :  David Batchelor, Jim Campbell, Carlos Cruz-Diez, Bill Culbert, Olafur Eliasson, Fischli & Weiss, Dan Flavin, Ceal Floyer, Nancy Holt, Jenny Holzer, Ann Veronica Janssens, Brigitte Kowanz, Anthony Mc Call, François Morellet, Iván Navarro, Philippe Parreno, Katie Paterson, Conrad Shawcross, James Turrell, Leo Villareal, Doug Wheeler, Cerith Wyn Evans.
Les initiés auront grand plaisir à disséquer les listes de participants aux 2 expositions pour y repérer les "incontournables", les "oubliés" voire les "chouchous"... tout en considérant que la proposition française, avec des ambitions plus historiques, est différente en associant notamment lumière et mouvement, faisant la part belle à l'art optique (Op Art pour les américains

Un extrait de la présentation de l'exposition anglaise dans le catalogue en ligne :
Light Show explores how we experience and psychologically respond to illumination and colour, and also encompasses more conceptual and political concerns. Almost all of the 25 works use artificial light to conjure a sense of sculptural space that directly calls into play our individual perceptual responses. Some require our patience and attentiveness before they fully reveal themselves. The exhibition invites us to wonder at, contemplate, investigate and, in some cases, to interact with, illuminated environments and sculptures. In doing so, it asks us to reconsider our relationship to our surroundings and how we see the world.

Si le sujet de la lumière dans l'art vous intéresse, vous compléterez votre information sur le site bien fourni : light-art.fr
Vous y découvrirez des œuvres spectaculaires comme le projet "silo 468",  1er prix du concours international pour réaliser une pièce permanente d'art urbain léger à Helsinki (Finlande), remporté par les concepteurs lumière LDC (Lighting Design Collective), un projet officiel pour Helsinki World Design Capital 2012.


Et aussi "Néon, Who’s afraid of red, yellow and blue ?", une exposition sur le thème de la lumière dont nous avons parlé en 2012 : http://acasculpture.blogspot.be/2012/02/lumieres-rares-la-maison-rouge-neon.html